Quelles solutions pour lutter contre l’absenteisme en entreprise ?

Depuis des années, les entreprises doivent faire face à un problème majeur et récurrent : l’absentéisme. Si cette difficulté s’est accentuée ces derniers temps, il existe de plus en plus de solutions pour éradiquer massivement l’absentéisme. Et il faut dire que ça semble fonctionner si l’on regarde les chiffres récents. Cependant, l’absentéisme est un combat de tous les jours qui mérite une vraie stratégie et des outils adaptés. Focus sur les nouvelles méthodes qui fonctionnent pour mettre définitivement l’absentéisme au placard. 

Des chiffres alarmants

Il suffit de jeter un œil sur les chiffres de l’absentéisme pour comprendre que ce mal est profond dans l’Hexagone. Sur l’année 2017, un salarié est en moyenne absent 17,2 jours par an. Ce qui représente une hausse pour la seule année 2017 de 4,72%. Enfin, si on regarde le coût estimé de cet absentéisme pour les entreprises, la facture s’élève à plus de 100 millions d’euros. Une véritable fortune qu’il convient toutefois de nuancer selon les arrêts de travail, les ages, postes, etc…. Cependant, l’absentéisme n’est pas une fatalité. A condition toutefois, d’adopter les bons réflexes.

Contacter des agences spécialisées

Face à cette montée en flèche de l’absentéisme, de nouvelles agences ont vu le jour. Une société comme Médiverif propose des contrôles médicaux aux salariés suspects. Grace à des méthodes efficaces, il suffit de 48h pour que le contrôle soit effectué auprès du salarié. Les taux de “réussite” de ces contrôles donnent raison à 52% pour les entreprises. Des résultats probants. En dépit des apparences, contacter ce type d’agence spécialisée n’est pas exorbitant. Il suffit de regarder la grille tarifaire pour comprendre que ce marché se démocratise. Quand on sait que de grandes économies sont au bout, on comprend mieux pourquoi les mentalités changent à ce sujet dans les entreprises. Au point de se lancer dans l’expérience dès à présent ? Rien n’est moins sûr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here