Pourquoi les grandes entreprises doivent penser comme des startups ?

Copier des startups, c’est tout ce qu’il faut pour transformer et innover efficacement. Aussi attrayante que puisse être l’image d’une jeune entreprise au succès débridé, la réalité est évidemment beaucoup plus complexe, mais s’inspirer de son passé est certainement le meilleur moyen d’aller de l’avant. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une grande entreprise ne lance un hackathon, un incubateur ou un appel à projets. Et l’objectif est toujours le même : mettre l’entreprise en relation avec des startups, comme dans l’espoir qu’une partie de leur innovation puisse s’effacer comme par magie. Une telle tentation n’est que naturelle. Confrontées à un environnement en constante évolution et désireuses de tirer parti des opportunités offertes par la technologie numérique, les entreprises traditionnelles ont compris que l’adaptation n’est plus un choix, mais une nécessité.

Un double défi pour la transformation

Il y a deux questions principales à considérer. D’une part, vous devez planifier les perturbations. L’avènement de l’économie collaborative comporte le risque, par exemple, de remettre en cause les rapports de propriété dans de nombreuses industries. D’autre part, vous devez répondre aux aspirations d’une nouvelle génération qui ne veut plus consommer ou travailler de la même manière que ses aînés.
Mais, qu’est-ce qu’une startup ? Généralement, le terme désigne aujourd’hui une entreprise jeune, audacieuse et souvent innovante avec un potentiel de croissance énorme dont les opérations combinent flexibilité et productivité. Il n’est donc pas surprenant que les entreprises qui cherchent de nouvelles façons de travailler avec leurs employés et leurs clients soient considérées comme des exemples en or. Pourtant, dans la pratique, un peu plus de pragmatisme s’impose : contrairement à une startup, une entreprise bien établie ne part pas de zéro. Les entreprises doivent donc s’inspirer des startups pour repenser leur modèle économique, devenir plus agiles et renforcer leur attractivité, tout en prenant en compte leur infrastructure existante.

Le progrès grâce à la collaboration

Les grandes entreprises sont donc enclines à élargir leur carnet d’adresses de démarrage afin d’apprendre. Au cours des dernières années, nous avons assisté à une augmentation des expéditions d’apprentissage dans la Silicon Valley, où les cadres français prennent une semaine pour rencontrer des entrepreneurs et visiter des pépinières d’entreprises afin de s’immerger dans ce fameux ” esprit de startup “. Mais quelques jours en Californie ou simplement la nomination d’un directeur numérique n’est pas suffisant pour transformer une entreprise. Un changement réussi et durable implique une stratégie à long terme concernant la culture de l’entreprise : non seulement sa structure organisationnelle ou ses processus décisionnels, mais aussi ses outils et son infrastructure technique. L’observation seule ne suffit pas, il faut collaborer, de préférence autour de projets concrets. Les leviers sont nombreux : partenariats, investissements, alliances avec des incubateurs ou création d’entités distinctes sont autant de moyens d’être en contact direct avec les startups pour construire une collaboration mutuellement bénéfique. De telles initiatives doivent être soutenues de l’intérieur, y compris des mesures qui favorisent l’intrapreneuriat et l’appétit pour l’expérimentation et la prise de risques. La transformation n’est pas un changement soudain vers un mode de démarrage idyllique qui résoudra tous vos problèmes. C’est un processus d’intégration culturelle par lequel vous devez progressivement accroître vos efforts, construire plus de ponts et élargir vos contacts.

L'information com et marketing :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here