Hébergement web au Canada : quelle offre choisir ?

Pour mettre en ligne votre site internet, vous aurez indéniablement besoin d’un hébergement web. Mais lequel choisir en fonction de vos besoins ? Dans la suite, nous passons en revue les trois principales solutions qui s’offrent à vous.

La simplicité avec l’hébergement web mutualisé

Pour la mise en ligne d’un petit site web à l’instar d’un blog ou d’une page d’atterrissage, vous n’avez pas besoin de serveurs puissants. Disponible à petit prix, l’hébergement web mutualisé permet de lancer des projets de moindre envergure en accédant à des ressources informatiques relativement moyennes. Si vous avez un budget limité et que vous comptez recevoir moins de 10.000 internautes par jour, vaut mieux miser sur l’hébergement mutualisé.

Toute la puissance à sa disposition avec l’hébergement dédié

En mutualisé, plusieurs sites appartenant à plusieurs clients partagent les ressources d’un même serveur. Par contre, avec un hébergement web dédié, un site utilise toute la puissance d’un seul serveur. Ce qui permet de posséder une puissance de calcul phénoménale avec une mémoire vive et un processeur hautement performant. 

Il en est de même pour la capacité de stockage qui varie en moyenne en 500 Go et 1 To. Mais comme vous pouvez l’imaginer, cette offre est bien plus onéreuse et s’adresse particulièrement aux professionnels, à la PME et aux grandes entreprises qui ont besoin de ressources informatiques considérables.

La flexibilité de l’hébergement cloud

Contrairement à l’hébergement mutualisé ou dédié, l’hébergement cloud repose sur un réseau de serveurs physiques et virtuels. Les ressources, les applications et les fichiers ne sont pas hébergés sur plusieurs serveurs, ce qui permet de profiter de ressources quasi illimitées pour son site web. Ce qui en fait une solution fiable en cas de panne. Si un serveur est indisponible, les autres prennent le relais sans aucune interruption de services. 

Par ailleurs, la facturation est plus flexible et est basée sur l’utilisation des ressources qui vous seront allouées. Par exemple, si votre trafic passe à 20.000 visiteurs par jour au lieu des 5.000 habituels, vous serez facturé plus cher. Et lorsque le trafic redescendra, vous payerez le prix normal. 

L'information com et marketing :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here