5 conseils pour ouvrir son premier restaurant

Ouvrir son premier restaurant, c’est le projet d’une vie. Alors que vous vous apprêtez à réaliser votre rêve, vous êtes sans doute fébrile, pétri d’excitation comme d’appréhension. Comment vous recentrer ? Comment vous donner les moyens de réussir dans le milieu de la restauration, réputé pour être particulièrement difficile ? Pour vous préparer, il vous faudra faire des recherches intensives. Voici un condensé de conseils pour orienter votre réflexion.

1. Trouver le bon concept

Quel type de restaurant ouvrir

De quel type de restaurant souhaitez-vous être le propriétaire ? Cette question est complexe et peut se décomposer en plusieurs strates :

  • Souhaitez-vous garder une totale indépendance, conclure un partenariat, devenir un franchisé ? Chaque option présente des avantages comme des inconvénients. Il faut que votre choix soit compatible avec votre personnalité et vos ambitions.
  • Le secteur de la restauration est vaste : il y a tout un monde entre la restauration rapide et la cuisine gastronomique. Vous pouvez même innover : le mélange des genres est d’ailleurs de plus en plus en vogue. Il vous est possible d’identifier clairement la catégorie à laquelle appartient votre établissement (exemple : un bar) ou d’inventer un type de restaurant complètement unique.

Viser une clientèle cible

Tenter de plaire à tout le monde ne vous garantira pas la réussite, au contraire. Mieux vaut viser une clientèle particulière (membres de la génération Z, familles, baby-boomers…), avec des besoins particuliers : cela vous permettra de vous distinguer de la concurrence bien plus facilement.

Se doter d’une identité claire

À vous de trouver un thème, une particularité, le petit « truc en plus » qui restera dans l’esprit de vos clients. Incarnez votre thème dans le nom de votre établissement et dans l’ambiance qu’il dégage.

Savoir se démarquer

Pour évaluer les chances de réussite de votre restaurant, faites des recherches : études de marché, évaluation de la concurrence…

 2. Bien choisir le cadre et le lieu

Le choix du quartier — et de la rue — est fondamental. Il doit notamment être compatible avec les habitudes et le mode de vie de votre clientèle cible. Quant au cadre, vous devez l’aménager pour qu’il serve votre concept au mieux.

Choisir le lieu

 Soignez vos repérages : le quartier que vous êtes en train de considérer est-il prisé ou excentré ? La rue est-elle facile d’accès ou relativement cachée ? Vos clients pourront-ils venir en voiture et se garer ? Les infrastructures et commerces et environnants jouent-ils en votre faveur ou votre défaveur ? Évidemment, ces décisions doivent aussi se prendre à l’aune des conséquences qu’elles engendreront pour vos coûts (prix de vente ou loyers de vos futurs locaux).

Aménager le cadre

Réfléchir à l’aménagement de votre restaurant vous prendra également beaucoup de temps. Quelques exemples de considérations : réfléchir aux éléments de décoration, à l’agencement de vos tables (combien, de quel(s) type(s), où les placer ?), au passage de votre personnel, ou encore à l’équipement de votre cuisine.

3. Élaborer le menu gagnant

Votre menu, c’est la vitrine de votre restaurant. Si vous soignez votre marketing en ligne, il sera probablement accessible sur votre site Internet ou sur vos réseaux sociaux. Il est essentiel de le soigner le plus possible.

Quelques conseils : pour le menu lui-même, facilitez la prise de décision — employez des mots évocateurs et efficaces, choisissez un design clair, orienté pour mettre en valeur des éléments clés. Pour ce qui est de la composition du menu, réfléchissez à des critères comme la saisonnalité, les choix offerts aux végétariens ou aux enfants… Enfin, choisissez avec soin vos fournisseurs, et négociez avec eux les contrats les plus avantageux possibles.

4. Optimiser sa gestion

Le plus gros de la gestion se fait en coulisse, et pourtant, c’est la colonne vertébrale de votre business. L’efficacité de votre gestion sera forcément répercutée dans l’expérience client que vous offrirez.

Le personnel

Il est facile de voir à quel point le choix puis la gestion des employés seront déterminants. Votre personnel en salle sera en contact direct avec vos clients ; votre personnel en cuisine sera responsable de tout ce qu’ils consomment. À vous de tout faire pour embaucher les bonnes personnes, parfaire votre stratégie de formation et retenir vos meilleurs talents le plus longtemps possible. Ou alors, à vous d’entrer en partenariat avec un manager qui le fera à votre place. Dans tous les cas, il faudra réfléchir aux salaires de vos employés, à leurs emplois du temps, à la gestion des pourboires, ou encore à instaurer une véritable coopération entre eux.

L’équipement

La personnalité, la motivation et les compétences de vos employés feront une vraie différence, mais cela ne suffit pas. Il faut leur donner les moyens de réussir. C’est pourquoi votre cuisine devrait être aménagée pour être entièrement fonctionnelle, dotée de tous les appareils et outils dont vos cuisiniers pourraient avoir besoin. Mais vous pouvez aller encore plus loin :

La technologie

Pour optimiser votre gestion, pourquoi ne pas avoir recours à de vraies solutions innovantes ? Faire appel à des technologies comme celle de la caisse enregistreuse sur le cloud est synonyme de nombreux avantages. En permettant à vos serveurs de prendre les commandes sur tablettes, ceux-ci pourront les transmettre en cuisine en un clic  ; vos cuisiniers pourront mieux s’organiser grâce à des écrans qui leur permettront d’avoir une vue d’ensemble du travail qui reste à accomplir ; vous aurez accès à des rapports générés en temps réel, qui vous informeront sur les performances de vos plats comme de vos employés. Simplification de la gestion des paiements, du personnel, de la comptabilité — ce genre de technologie a pour but d’alléger le quotidien chargé des restaurateurs.

5. Établir un business plan

C’est l’une des étapes les plus cruciales. Négligez-là et vous risqueriez de faire partie des 60 % de restaurateurs obligés de passer la clé sous la porte avant d’avoir atteint la fin de leur première année d’activité.

Pour créer un bon business plan, il vous faut d’abord expliquer en détails votre projet et toutes ses facettes (de vos motivations aux détails les plus techniques de votre organisation). Cela tombe bien, tout ce qui précède peut vous aider à le faire ! Des éléments comme l’étude de marché ou l’analyse de votre clientèle cible sont particulièrement importants.

Ensuite, il faut parvenir à estimer vos dépenses, que ce soit les fonds que vous devrez investir initialement ou les coûts opérationnels qui reviendront tous les mois. Si vous le faites correctement, si vous expliquez clairement comment vous générerez des revenus et si vous annoncez à partir de quand vous pensez être rentable, non seulement vous aurez plus de chances de convaincre d’éventuels investisseurs, mais vous augmenterez également les « chances de survie » de votre restaurant de manière considérable.

L'information com et marketing :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here