5 clés pour communiquer sur un licenciement

Quelles sont les qualités d'un bon auto-entrepreneur ?

Le licenciement est aussi délicat pour l’employeur que le salarié. Ainsi, vous devez faire particulièrement attention en l’annonçant au collaborateur concerné. Il faudra par ailleurs respecter la procédure prévue à cet effet. À travers ces formalismes, les autorités cherchent à dissuader les abus et à faciliter la transition professionnelle des travailleurs. 

Quelles sont les clés pour communiquer un licenciement ?

Avant de communiquer un licenciement, vous devez vous interroger sur les motifs et les circonstances à l’origine de l’initiative. Cette phase de réflexion permettra de travailler votre approche et votre argumentation face aux salariés en question. Elle aide aussi à préparer certains éléments comme les tailles enveloppes nécessaires, aux lettres de convocation, de licenciement, de recommandation… 

En cas de licenciement disciplinaire, vous devez vérifier le caractère établi, sérieux, objectif et exact des raisons invoquées. Ces critères sont essentiels pour éviter les éventuelles contestations auprès du Conseil de prud’hommes. Pour les autres motifs, il reste important de constituer un dossier pour expliquer la procédure. 

Avoir un entretien de licenciement avec l’employé

L’entretien de licenciement est une étape cruciale pour vous séparer formellement d’un salarié. Il doit faire l’objet d’une lettre de convocation recommandée avec accusé de réception ou remise contre une décharge signée. Vous pourrez ensuite effectuer l’entretien préalable au licenciement d’un employé. La décision ne sera pas juridiquement valide en cas d’annonce verbale publique. 

Un licenciement est, par exemple, considéré comme dépourvu de cause sérieuse et réelle si vous l’annoncez durant une réunion. Avant une telle annonce, vous devez vous entretenir avec l’employé concerné. Vous pourrez alors justifier votre décision et discuter avec le salarié pour éviter les litiges.

Signaler le motif de licenciement

L’explication du motif est incontournable pour communiquer un licenciement. En effet, cette démarche doit toujours être justifiée. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des recours pour licenciement abusif. Vous êtes par ailleurs tenu de préciser la raison de la procédure en présence du principal concerné ou, du moins, en visioconférence. L’idée est de permettre au salarié de se défendre, si nécessaire. 

Sur une restructuration, vous favorisez l’adhésion des collaborateurs en exposant clairement le motif du licenciement. Votre interlocuteur peut éventuellement proposer des pistes pour remédier à la situation et empêcher son licenciement. En tout cas, vous devez encourager les échanges pour apaiser les inquiétudes et les tensions. 

Rédiger une lettre de licenciement dans les règles

La lettre de licenciement rend votre décision effective. Vous devez donc soigner sa rédaction et son contenu. Il est également important de prendre un délai de réflexion après l’entretien, en cas de licenciement pour motif disciplinaire ou personnel. Cette lettre doit être explicite et préciser les raisons de la rupture de contrat. 

En général, vous ne pouvez pas licencier une personne en arrêt de travail à cause d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail. Un licenciement reste néanmoins envisageable pour une faute grave. Dans ce cas, vous devez indiquer clairement ce motif dans la lettre de licenciement pour rendre la décision recevable. 

Respecter les délais légaux

Pour communiquer un licenciement, vous êtes tenu de respecter les délais légaux. Vous devez notamment notifier le licenciement par courrier recommandé avec AR (accusé de réception) au moins 2 jours suivant l’entretien préalable. En cas de changement de date, le délai est encore compté à partir du rendez-vous initial. 

D’autre part, il existe un délai maximal pour envoyer la lettre recommandée en cas de licenciement pour des raisons disciplinaires. Vous devrez alors notifier le travailleur concerné 1 mois tout au plus après l’entretien. Dans le cas contraire, la décision peut être considérée comme nulle. 

Annoncer le départ à l’équipe

Après les formalités administratives, il est important d’annoncer le départ de l’ancien employé à l’ensemble du personnel. La démarche permet de valoriser les membres de l’équipe et d’améliorer l’ambiance de travail suite à une rupture conventionnelle. Dans ce cas, vous pouvez même participer aux enveloppes cadeau des salariés. 

L’annonce d’un licenciement peut aussi servir de rappel à l’ordre, pour les motifs d’ordre disciplinaire. Cependant, cette approche doit être envisagée avec prudence. Elle risque effectivement de créer un sentiment de méfiance envers la hiérarchie et de compliquer la tâche des managers.

L'information com et marketing :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here