Société offshore en Chine, une alternative pour échapper à la pression fiscale européenne

La pression fiscale en Europe bat son plein et la tendance n’est pas prête de s’inverser. Si la France, le Danemark et la Belgique restent les têtes de file, d’autres pays comme Chypre, le Luxembourg et le Portugal ont récemment augmenté leurs taux d’imposition et de cotisations sociales. Cette mesure pousse nombre d’entreprises à se tourner vers des territoires offshores en Chine comme Hong Kong réputés pour leur sympathie fiscale.

Pression fiscale en Europe, une tendance en hausse

Selon le rapport 2018 de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), la France est désormais première avec un taux de prélèvement d’impôts et taxes sur les sociétés de 46,2%. Elle est suivie de près par le Danemark (46%) puis la Belgique (44,6%). 

Comme pour démontrer le succès de la tendance, la même année, une quinzaine de pays dont la Suède, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Espagne et la Slovaquie, ont également emboîté le pas. Ce contexte leur permet d’augmenter leurs recettes fiscales aux dépens du profit des entreprises. Lesquelles sont de plus en plus nombreuses à opter l’expatriation fiscale. 

Offshore en Chine : Hong Kong, destination de premier choix

Territoire chinois, Hong Kong est de plus en plus sollicité pour la création de société offshore. Les entreprises bénéficient de nombreuses facilités fiscales, dont l’exonération d’impôt et des droits de douane. Par ailleurs, l’allègement des charges patronales et salariales est un autre atout. 

En outre, ouvrir une société offshore en Chine pour l’optimisation fiscale permet d’accéder facilement au vaste et dynamique marché asiatique. Une réelle opportunité pour les entreprises en phase d’expansion et à la recherche d’une clientèle internationale.

D’autre part, les modalités administratives d’ouverture et d’installation sont aussi simplifiées. Ce qui permet de démarrer les activités très rapidement. Malgré toutes les facilités à portée des chefs d’entreprise, Hong Kong n’est nullement un paradis fiscal. Par conséquent, il est tout à fait légal de s’y installer. 

S’installer à Hong Kong, c’est la possibilité de posséder un compte bancaire à l’international tout en ayant la possibilité de mener ses opérations à distance grâce à l’internet banking. Cette destination d’expatriation est parfaite pour pleinement profiter de l’ensemble de vos bénéfices.

L'information com et marketing :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here