Mode écran

 

Mode tablette

 

Mode mobile

 

Mode print

 

Accueil Mélibée L'édito du mois Février 2016

Février 2016

Célébrons la Saint-Valentin en littérature !

L’histoire de la littérature n’est-elle pas finalement l’histoire de l’amour, racontée depuis des millénaires ?


Les grands écrivains se sont tous penchés sur les passions du cœur et rares sont les œuvres majeures qui rompent ce lien originel entre amour et littérature. Des tragédiens de la Grèce antique jusqu’aux auteurs les plus contemporains, les mots ont toujours servi à mettre en scène l’amour, à le questionner, à le décrire, à le révéler, à le dire, tout simplement. Si bien que Balzac affirmait que « parler d’amour, c’est faire l’amour ».


Sans la littérature, l’amour aurait-il seulement existé ? Saurions-nous être amoureux si nos pensées n’étaient peuplées d’amants littéraires : Roméo et Juliette, Tristan et Iseult, Ariane et Solal, Chloé et Colin ? Aurions-nous les mots pour dire ce qu’est un Don Juan si la littérature n’existait pas ? Saurions-nous souffrir de bovarysme si Flaubert n’avait incarné cet état psychologique dans le personnage d’Emma Bovary ?


Il n’y a pas de grande littérature sans amour, mais il n’y a pas non plus de grand amour sans littérature. Les passions amoureuses puisent leur force dans un substrat mythologique inconscient qui nourrit le réel, au point que tout serait plus fade en ce monde sans les grands mythes littéraires. Or, puisqu’il n’y a pas d’amour fade, il n’y a pas non plus d’amour qui ne recèle en lui une part de littérature.


En ce mois de Saint Valentin, nous nous apprêtons à célébrer l’amour, soit. Mais cette année, pourquoi ne pas le célébrer en littérature ? Le roman, la poésie, le théâtre nous offrent d’innombrables représentations de l’amour, d’innombrables manières de mettre des mots sur les remous des sentiments amoureux. Il y a là matière à ce que chacun s’y retrouve, mais également à ce que chacun enrichisse sa propre vision de l’amour.

Alors faisons un jeu, voulez-vous ? Chacun de nous citera un extrait d’œuvre littéraire qui évoque l’amour et, à la fin, il y aura autant de vainqueurs que de joueurs qui auront découvert, grâce aux autres joueurs, une facette de l’amour dont ils ignoraient l’existence. Mais il y aura tout de même un vainqueur parmi les vainqueurs, celui dont la référence littéraire aura été la plus appréciée par l’équipe des Éditions Mélibée, qui se verra offrir le livre de son choix parmi notre  « sélection Saint-Valentin ».


Je commence, avec la rencontre entre Félix et Madame de Mortsauf, célèbre passage du Lys dans la vallée (Balzac) :

 

Aussitôt je sentis un parfum de femme qui brilla dans mon âme comme y brilla depuis la poésie orientale. Je regardai ma voisine, et fus plus ébloui par elle que je ne l'avais été par la fête ; elle devint toute ma fête. Si vous avez bien compris ma vie antérieure, vous devinerez les sentiments qui sourdirent en mon cœur... (lire la suite de l'extrait)

 

À vous de jouer maintenant ! Pour nous faire connaître votre grand amour littéraire, rendez-vous sur Facebook !

 

 

Julien Chabbert

Responsable d’édition