Mode écran

 

Mode tablette

 

Mode mobile

 

Mode print

 

Accueil Catalogue Roman L'Aigle éparpillé

L'Aigle éparpillé

ISBN : 9782362520037

Pages : 266

Genre : Roman

Parution : 12/2010

Dans l'Aigle éparpillé, on découvre le destin d'un jeune Allemand, entraîné par le souffle du national socialisme montant du début du siècle.

Ce jeune homme "de bonne famille", emporté par les soubresauts de l'Histoire avec un grand H, est à la fois témoin et acteur de la Seconde Guerre Mondiale. On suit ses manoeuvres pour échapper à la justice des Alliés, sa transformation et son installation en Suisse à la défaite de l’Allemagne, son plan diabolique pour refaire sa vie et les tribulations qui en découlent.

Une intrusion dans l’univers Russe et sa mafia après l’Afghanistan, dans les recherches et règlements de compte des services secrets Israéliens, avec toutes les conséquences que cela implique pour le héros et pour ses proches.

Jean-François Jenni, marié et père de 3 enfants, réside à Vésenaz, en Suisse. Actuellement auditeur expert professionnel en systèmes de management, il trouve tout de même le temps de se consacrer à l'écriture lors de ses nombreux voyage d'affaire (Europe, Amériques, Asie). La littérature est une passion qui l'occupe depuis ses vingtans, il franchit à présent le pas vers le grand public en publiant son premier ouvrage : l'aigle éparpillé.

19,50

Par Jean-François JENNI

Jean-François Jenni, marié, père de trois enfants, réside à Vésenaz, en Suisse. Actuellement auditeur expert professionnel en systèmes de management et éthiques, il consacre une grande partie de ses loisirs à l’écriture. Après la sortie de

Découvrir l'auteur

Les ouvrages de Jean-François JENNI

Le sang et la Lumière

Lorsqu’une famille se construit autour d’un mensonge, elle ne peut en sortir indemne.

19,50

Le Sable et l'Enfer

L'auteur cherche à éclairer une des faces cachées de l’affaire des otages suisses en Lybie. Le Vaterland n’a pas de frontières avec la Lybie, mais la guerre ouverte n’est pas le seul moyen de venger l’affront...

17,50

Le 8ème Péché Capital

Certains banquiers suisses, et probablement d’autres pays, ont perdu le sens du devoir, de l’honneur et de leur appartenance au genre humain. Ils ont outrepassé leurs prérogatives, ont été drogués par une substance nommée argent.

18,00

Ajouter votre commentaire :