Mode écran

 

Mode tablette

 

Mode mobile

 

Mode print

 

Accueil Catalogue Philosophie Jean de la Fontaine, dans le sillage de Socrate

Jean de la Fontaine, dans le sillage de Socrate

ISBN : 9782362523069

Pages : 140

Genre : Essai

Parution : 04/2013

Les FABLES paraissent en 1668, alors que leur auteur approche de la cinquantaine. Louis XIV, quant à lui, gouverne depuis sept ans (l’âge même du Grand Dauphin).

Dans sa Préface, La Fontaine se réfère à de glorieux précurseurs : à Socrate, à Phèdre (fabuliste latin du siècle d’Auguste), et à Aviénus (IIe ou IIIe siècle après J.-C.) qui, successivement s’étaient emparés du même sujet : « mettre en vers un choix de fables qui continssent quelque chose de véritable, telles qu’étaient celles d’Ésope », – cet esclave grec à demi-légendaire (VIIe, VIe siècle avant J.-C.), vivant à la cour du roi de Lydie, qui avait écrit des fables en s'inspirant des contes orientaux. Ésope offrait ainsi à La Fontaine l'idée et l'intrigue de fables que celui-ci allait mettre en forme. Il les dédicaça au Grand Dauphin en ces termes : « Je vais t’entretenir de moindres aventures, Te tracer en ces vers de légères peintures… »

Sa sympathie s’étant toujours portée vers les bêtes, il refusa d’admettre la théorie cartésienne des animaux-machines, qui établit entre l'animal et l'être humain une différence essentielle : d'un côté, simple comportement ; de l'autre, âme et intelligence. Pour sa sensibilité, mais aussi pour sa longue expérience de « maître des Eaux et Forêts » – charge acquise en sa trentième année –, les choses ne peuvent aller ainsi : la bête, elle aussi, donne des preuves d'intelligence ; elle aussi a une âme, inférieure sans doute, mais qui participe à l'esprit.
Sans être une philosophie aimante, ses écrits, fondés sur la Nature traduisent un regard critique dont la justesse s’évaluera bien au-delà de son siècle (le XVIIe).
Malgré des oppositions, l’ensemble de son œuvre lui valut sa réception à l’Académie française en 1684.

Au cours de la dernière décennie, l’auteur s’est consacré à des essais à caractère didactique : édités par Résiac se sont succédés Relisez la Genèse (2002), Éducation profonde (2003). Après deux ouvrages consacrés à Bachelard, Les quatre éléments en seize opérateurs d’images (2010) et L’invitation au poème (2011) édités par Mélibée, sont parus en provenance du même éditeur Une mimèsis a priori, tel est l’être comme désir (1er trim. 2012) et L’atome cet inconnu (4e trim. 2012).

15,50

Par Henri DUTHU

Au cours de la dernière décennie, Henri DUTHU s’est consacré à des essais à caractère didactique, parus aux éditions Résiac et aux éditions Mélibée. Il est notamment l’auteur d’Une mimèsis a priori, Tel est l’être comme désir (Mélibée,

Découvrir l'auteur

Les ouvrages de Henri DUTHU

Parler d'Identité nationale

À voir les réactions que ce mot a suscitées, on peut se demander si – identité – comme le dit Jean-Claude Bourdin « n’est pas un mot égarant qu’il faudrait éviter d’employer.

13,50

Bachelard : L'invitation au poème

L'auteur propose, dans un but pédagogique, de montrer que « la chose réelle n’a de puissance poétique que par l’intérêt passionné qu’elle reçoit de l’archétype ».

20,00

Une Mimèsis a priori, tel est l'être comme désir

L’homme lui-même ne saurait échapper à cette mimèsis (...)

14,00

L'activité sportive, valeur démocratique

L’activité sportive ne saurait être distincte de l’activité sociale ; aussi devrons-nous montrer au lecteur comment cette dernière a acquis ses lettres de noblesse grâce au développement des sciences sociales.

14,00

L'Atome cet inconnu

Cette invite à connaître l’atome vise tous ceux qui, non spécialistes, sont curieux de savoir ce qui se cache derrière ce mot, autrement qu’une simple représentation du plus petit élément indivisible...

17,00

Georges Braque, peintre de l'espace - Son art en synchronie avec la science

Pour la prise de conscience d'un monde entr'aperçu, celui où l’Art et la Science sont entrés en « Synchronie ». L’auteur rend un hommage inédit à Georges BRAQUE, à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort.

19,50

La pérennité d'Olympie : la victusynthèse rapportée au sport mental

Ce livre s’adresse principalement aux éducateurs qui, en experts, savent que lorsqu’il est déclaré que le sport est un combat initiatique… il n’est encore rien dit.

14,50

Ajouter votre commentaire :