Mode écran

 

Mode tablette

 

Mode mobile

 

Mode print

 

Accueil Catalogue Essai L'emprise des intellectuels français sur la vie publique et ses inconvénients

L'emprise des intellectuels français sur la vie publique et ses inconvénients

ISBN : 9782362526954

Pages : 276

Genre : Essai

Parution : 10/2016

En 1789 la France a fait sa révolution, laquelle a produit des actes mémorables tels que ceux relatifs aux droits de l'homme et du citoyen ou à l'abolition des privilèges. Mais alors comment expliquer ce qui a suivi : la Terreur, la guillotine… ; une conquête de l'Algérie dispendieuse en vies humaines ; l'engouement des intellectuels français pour le communisme, à l'époque du goulag et, peu après, pour les révolutions "marxisantes" en Amérique latine ; et, enfin, un fonctionnement si peu démocratique de nos institutions politiques ?

Toutes ces anomalies ont des causes, proches, depuis la Révolution, mais aussi, lointaines, depuis la fin du premier millénaire, lors de l'émergence d'une nation qui deviendra la France ; mais une France constituée de 2 pays, le "pays d'Oïl" et le "pays d'Oc", vivant avec des mœurs et des philosophies de la vie différentes. Or l'un de ces pays, le "pays d'Oïl", siège du pouvoir, a acquis une position dominante par rapport à l'autre ; en outre depuis la Révolution, ce sont les intellectuels de ce "pays", adeptes des versets du "Discours de la Méthode", qui "volens, nolens", ont imposé et imposent, encore aujourd'hui, leur manière de voir à l'ensemble des Français…

Il serait donc utile, dans l'intérêt de tous, certes de prendre en compte les civilisations autres que celle du pays d'Oïl (l'occitane, la bretonne, etc.), mais aussi d'instaurer la démocratie et, pour cela, d'ouvrir le pouvoir à toutes les catégories socio-professionnelles.

17,50

Par Jean Arnal

Né en 1937 à Veyreau dans l'Aveyron; études secondaires chez les Assomptionnistes, puis 2 ans de philosophie en grand séminaire, et, enfin, licence en droit. Agent d'une administration économique,

Découvrir l'auteur

Ajouter votre commentaire :