Mode écran

 

Mode tablette

 

Mode mobile

 

Mode print

 

Accueil Catalogue Jeanne et Violette

Jeanne et Violette

ISBN : 9782362523847

Pages : 198

Genre : Roman

Parution : 01/2014

Difficile de ne pas être séduit par la personne dont on fait l’éloge, l’analyse. Alors quand on fait sa biographie… le risque est énorme. Mais il peut être partagé si le plaisir encourage aussi le personnage à idéaliser l’auteur.

Deux articles suggèrent à Violette de contacter le journaliste qui a fait la publicité de sa pièce de théâtre. Mais les initiales J.M, qui ferment les superbes paragraphes, ne précisent pas que le rédacteur se prénomme Jeanne, qu’elle a de jolies dents et un tempérament redoutable.

Quand on en veut un peu, il faut l’avoir entier. Attachées à leurs différences, elles se cachent, se cherchent, se frôlent timidement. Puis un jour, l’ambiguïté d’une séparation imprévue va aider les deux femmes à admettre leur complémentarité.

Neuf mois après la parution de son premier roman, La maison d’hôtes, Patrick DELAVAL, qui vit à quelques kilomètres du village des Ch’tis près de Bergues, impose à nouveau sa générosité, son imagination, sa capacité de dérouler une histoire qu’il découvre lui-même en écrivant et qu’il compare à un goutte-à-goutte. C’est comme un saut en parachute, lentement les formes et les couleurs se transforment en détails, en visions, en une merveilleuse aventure.

16,50

Par Patrick DELAVAL

Né le 22 octobre 1954 à Mazingarbe, Patrick Delaval vit à Teteghem, près de Dunkerque. Retraité, il participe à de menus travaux au sein d’associations téteghémoises.

Découvrir l'auteur

Les ouvrages de Patrick DELAVAL

La maison d'hôtes

Ne jugez pas celui qui prend ce que vous lui donnez. Après six années d’études aux États-Unis, une jeune femme revisite la Corse où elle a grandi...

17,50

La donation

Influencés par des suggestions philosophiques, un égoïsme sain, les personnages transforment l’histoire et nous emmènent, avec tendresse et humour, au coeur d’une aventure érotique.

11,00

Ajouter votre commentaire :